« Nous ne pouvons plus donner de respirateurs à toutes les personnes âgées de plus de 60 ans » Le cri d’alarme d’un médecin italien

Le monde fait aujourd’hui face à une véritable crise sanitaire, l’Europe étant désormais le continent le plus touché par le coronavirus. En tête de liste, l’Italie enregistre plus de 6 000 décès et 63 927 cas d’infection. Désormais surmené et confronté au nombre de cas quotidiens, le corps soignant italien est aujourd’hui forcé de faire des choix difficiles. Un médecin à Parme, dans le nord du pays, confie que certains de ses collègues estiment qu’ils ne pourront plus utiliser d’assistance respiratoire pour les personnes âgées. La raison est simple, il n’y aurait pas assez d’équipement pour pouvoir sauver tout le monde. Découvrez cette information relayée par nos confrères du journal britannique l’Express.

Alors que la propagation du virus commence à ralentir en Chine, la pandémie continue son avancée dans le vieux continent. L’Italie est le pays européen le plus touché et le corps médical est désormais confronté à des choix difficiles. Un médecin israélien, le Dr Gal Peleg, avoue que le manque d’équipement les forcera à prioriser les personnes de moins de 60 ans pour l’utilisation d’appareils d’assistance respiratoire.

medecins decontamination

Le nord du pays, où le Dr Gal Peleg exerce sa profession, est la région la plus touchée par la pandémie. Au total, le nombre de morts italiens dépasse celui de la Chine, un contexte auquel doit faire face le système hospitalier du pays, en manque d’appareils d’assistance respiratoire, selon le médecin.

medecin israelien

“Un seuil de 60 ans”

Dans une interview réalisée par le Morning News d’Israël, et citée par l’Express britannique, le docteur Gal Peleg revient sur l’utilisation des équipements sanitaires en Italie. Il confie, “j’ai entendu mes amis et collègues décider d’un seuil après lequel ils ne seraient plus en mesure d’apporter leur aide, c’est l’âge de 60 ans”.

medecin malade

L’ampleur de la crise aurait obligé les médecins à prendre des décisions qu’il qualifie de dramatiques, précisant néanmoins que quelque soit l’âge des patients, tout le monde reçoit un « traitement correct ». Il poursuit en ajoutant que des efforts pour sauver tout le monde sont bien réalisés et qu’entre autres, les personnes âgées n’étaient en rien abandonnées à leur sort.

Le Dr Peleg a également assuré que les personnes en stade terminal étaient autorisés à dire adieu à leur famille et à leurs amis malgré les règles strictes de quarantaine.

salle operatoire

Le durcissement des règles de confinement

La situation italienne est surveillée de près par ses voisins européens, notamment la France qui a annoncé un durcissement des mesures de confinement. Le premier ministre Edouard Philippe a annoncé dans un discours du lundi 23 mars l’interdiction des marchés ouverts. Les joggings ainsi que les promenades des enfants sont toujours autorisés mais sous des conditions plus strictes, ceux-ci doivent s’effectuer seul, ne pas dépasser un rayon d’1 km autour du domicile et ne doivent pas durer plus d’une heure.

ville deserte

Enfin, le premier ministre précise que des exceptions pourraient exister pour l’interdiction des marchés, en cas de “dérogation du préfet sur avis des maires”. En effet, dans certaines petites villes, ces marchés restent les seuls moyens que possèdent les citoyens de pouvoir s’approvisionner en produits frais.

Source

Commentaires

Commentaires

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.