D’après des études, dormir avec un ronfleur peut nuire à votre santé

Quiconque a déjà dormi dans la même pièce qu’un ronfleur sait à quel point cela peut être difficile. Mais au-delà de l’irritation que peuvent provoquer les ronflements chez la personne qui les entend, il existe des conséquences plus fâcheuses pour elle.

La science s’est penchée sur le sujet. Des études ont été menées entre autres à Université Queen’s de l’Ontario et au  College of Science de Londres, dans le but de voir si les ronflements d’autrui pouvaient être nuisibles pour les personnes qui passent leurs nuits à les entendre.

Voici les conséquences néfastes qui ont été rapportées concernant ce que l’on nomme le « ronflement secondaire »…

  1. Un sommeil insuffisant

C’est une conséquence assez évidente, mais pas aussi anodine qu’on le pense. Le manque de sommeil entraîne des problèmes de santé que nous ne prenons  pas assez au sérieux. Les ronfleurs et ceux qui dorment avec eux peuvent perdre de nombreuses heures de sommeil, qui sont pourtant indispensables pour que le corps récupère et remplisse des fonctions biologiques, telles que la consolidation de la mémoire et la régulation du métabolisme.

Il ne s’agit pas seulement de dormir suffisamment, mais de le  faire toutes les nuits. Les conjoint(e)s des personnes atteintes d’apnée du sommeil ont tendance à se réveiller presque autant de fois qu’elles, ce qui nuit à toutes les phases de leur sommeil et endommage les mécanismes biologiques impliqués dans ce processus.

De plus, une personne qui ne se repose pas assez est susceptible de faire plus d’erreurs, de réfléchir lentement et de réduire sa productivité. 

Un autre problème associé à ce manque de sommeil est l’irritabilité constante, qui peut avoir un impact sur les relations.

On a aussi découvert que le manque de sommeil est un facteur de risque de l’anxiété et de la dépression. 

Au-delà de ses conséquences psychologiques, ce manque augmente aussi les risques de développer l’obésité ou de souffrir d’un accident vasculaire cérébral.

2. Des problèmes relationnels

Si les ronflements de votre partenaire ne vous permettent pas de dormir assez peut éroder votre relation petit à petit. Entendre une personne qui ronfle à vos côtés toutes les nuits et être obligé(e) de la réveiller pour faire cesser ce bruit ne fera que la mettre mal à l’aise. Plusieurs couples choisissent même de dormir séparément ou même de divorcer après avoir essayé d’utiliser des bouchons d’oreille ou des prothèses auditives pour réduire le bruit, sans obtenir de bons résultats.

Quand les conséquences liées au mauvais sommeil sont causées par votre partenaire ou un membre de votre famille, cette personne devient la raison principale de votre mauvaise humeur et la cible principale de votre colère.

Ces conflits ont des conséquences néfastes sur votre santé, car il a été prouvé qu’une atmosphère négative à la maison peut causer du stress, de l’inflammation et des modifications de l’appétit. Le système immunitaire est également affaibli par des disputes constantes.

3. Une perte auditive

Une étude qui a été réalisée par l’Université Queen’s de l’Ontario, au Canada, a voulu évaluer les effets du ronflement sur les ronfleurs et leur conjoint. Les chercheurs ont sélectionné 4 couples âgés de 35 à 55 ans, dans lesquels l’un des membres souffrait d’apnée du sommeil grave.

La conclusion de cette recherche est que l’effet du ronflement n’affecte pas autant les ronfleurs. En effet, le cerveau amortit les interruptions respiratoires pendant le sommeil. Mais 100% de leurs partenaires ont subi des conséquences, notamment à l’oreille exposée au ronflement. L’effet était équivalent à avoir dormi 15 ans avec une machine industrielle!

4. De l’hypertension

Selon une étude de l’Imperial College of Science de Londres, les bruits forts affectent non seulement l’audition, mais peuvent aussi  augmenter la pression artérielle à des niveaux à risque, en particulier pour d’autres maladies, ce qui a permis d’évaluer le stress des personnes vivant à proximité de plusieurs aéroports européens.

Les conclusions de ces chercheurs ont révélé que plus le volume de bruit était élevé, plus le risque d’hypertension était élevé également. Les scientifiques ont réalisé que le corps réagissait toujours de la même manière, que le patient se réveille ou non avec le bruit.

Ils ont également découvert que ces résultats pouvaient être transférés à n’importe quel son de plus de 35 décibels, de sorte que les personnes exposées au ronflement étaient également à risque, car le ronflement peut atteindre 80 décibels. L’hypertension peut entraîner d’autres maladies, comme des problèmes rénaux, de la démence et des maladies cardiaques.

Les dangers liés au ronflement secondaire

Voici quelques conséquences possibles, directes et indirectes, de dormir près d’une personne qui ronfle:

Privation de sommeil et mauvaise qualité de sommeil

Irritabilité

Somnolence en journée

Perte de concentration et de mémoire

Dépression

Anxiété

Stress

Faiblesse du système immunitaire

Obésité

Arrêt cardiaque

Démence

Perte auditive

Hypertension

Problèmes rénaux

Accident vasculaire cérébral

Comment prévenir ces problèmes

Dormir avec un ronfleur est une épreuve, surtout quand on a déjà tout essayé pour rendre les nuits plus supportables. Si les écouteurs et les bouchons d’oreilles ne fonctionnent pas, vous pourriez (si possible) dormir dans une autre pièce et rester auprès de votre partenaire à des moments qui n’affectent pas votre repos.

Un oreiller « intelligent » est en cours de développement pour le partenaire du ronflement, ce qui permettra d’éliminer le ronflement avec une fréquence égale et opposée. Cependant, il n’a pas encore été commercialisé. C’est donc une solution qui sera à envisager dans le futur.

Avez-vous déjà dormi aux côtés d’un ronfleur? Comment vous en êtes-vous sorti?

Source

Commentaires

Commentaires

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.