Un médecin diagnostique le cancer à des enfants en bonne santé juste gagner de l’argent

Quand un médecin s’apprête à exercer ses fonctions, il prononce le serment d’Hippocrate. Ce discours est une promesse de pratiquer ce métier noble en conservant une intégrité sans faille et de garder un souci constant de prendre soin de la santé de ses patients. Seulement, il arrive que certains ripoux nuisent à la réputation de cette profession tant louée. C’est le cas pour ce docteur britannique qui s’est abandonné à une ignominie sans nom. Pour soutirer de l’argent aux parents, il diagnostiquait des cancers aux enfants qu’il était censé ausculter. Ce témoignage affligeant nous est relayé par nos confrères du site britannique The Mirror.

Un étudiant en médecine est souvent animé par le désir de soigner et parfois de sauver la vie de ses patients. Animée par l’intégrité et l’honnêteté, une personne qui se voue à cette vocation entend bien promouvoir ces valeurs. Cet homme corrompu nuit à la réputation de la profession noble qu’est la médecine. Et pour cause, ce ripou a diagnostiqué des cancers à des enfants en bonne santé pour gagner de l’argent.

Un médecin sans scrupules
Un médecin cupide a menti en disant aux parents que leurs enfants étaient atteints du cancer. La raison ? Cet homme voulait que ces derniers payent des soins onéreux au sein de sa clinique privée. Mina Chowdguri a donné des diagnostics mensongers de cancer à trois enfants afin que leurs parents puissent payer des examens supplémentaires et des scanners à Meras Healthcare, sa clinique en difficulté financière.

Un diagnostic de leucémie
Pour l’un de ses patients, Mina Chowdguri a diagnostiqué une « leucémie ou un lymphome » et a expliqué aux parents qu’aucun hôpital en Ecosse ne pouvait pratiquer un échocardiogramme sur un enfant. Peu après cette consultation, il déclare aux parents d’une petite fille de 15 mois que cette dernière avait une grosseur sur la jambe et qu’il s’agissait d’une « tumeur maligne »

De nombreux mensonges
Et le docteur cupide a persisté dans ses mensonges éhontés. Aux parents d’une adolescente, le médecin a déclaré que cette dernière était atteinte d’un neuroblastome à l’estomac qui pouvait s’étendre s’il n’était pas traité. « Nous allons parler maintenant du cancer » a dit Mina Chowdguri en s’adressant aux parents. Selon le service juridique des docteurs au Royaume-Uni, le Medical Practicioners Tribunal Service (MPTS), le comportement du pédiatre est « malhonnête et motivé par des velléités financières »

Audience du médecin
Écouté par l’organisme de contrôle des médecins, Mina Chowdguri a tenu à se dédouaner des conséquences de ses diagnostics. Ce dernier a nié avoir tenté d’inquiéter les parents pour obtenir un gain financier. Des membres du MPTS seront en mesure de décider de la sanction réservée au médecin. Après une délibération, Mina Chowdguri pourra être radié de l’Ordre des Médecins du Royaume-Uni. James Newton-Price, président du Tribunal médical a déclaré : « Notre instance a conclu que le Dr Chowdbury n’avait pas prodigué de soins cliniques aux trois patients y compris les faux diagnostics de cancers sans enquête appropriée. Le médecin avait également recommandé des tests coûteux à Londres »

Maladies chroniques : la nécessité d’un second diagnostic
En présence d’un diagnostic de maladie chronique tel que le cancer, il est essentiel de ne pas se restreindre à une première consultation. Il existe une marge d’erreur qui soulève l’importance de consulter un second spécialiste qui prescrira des examens complémentaires et confirmer ou infirmer l’avis du médecin initial.

Source: santeplusMag

Commentaires

Commentaires

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.