Un “vaccin” contre le cancer testé sur les souris, a guéri 97% des souris, bientôt l’expérimentation humaine

Les chercheurs sont toujours en travail pour trouver des remèdes contre certaines maladies. le progrès scientifique n’a cessé d’être développé. En effet, selon une étude réalisée à Stanford est très prometteuse pour l’avenir des cancéreux. Des tests faits sur des souris, ont permis de constaté que 97% des souris avec lymphomes se sont guéris. Maintenant, on s’oriente plutôt vers l’expérimentation humaine.

En effet, l’injection d’immunostimulants permet aux cellules T à reconnaître et détruire les cellules cancéreuses. Aussi bien la tumeur que les métastases.

Les lymphocytes T sont des cellules du système immunitaire avec action anticancéreuse. Cependant, les cellules T sont incapables de réaliser leur fonction correctement et ce à cause de la similarité des cellules cancéreuses et des cellules saines. Aussi, une autre cause possible, c’est le fait que les cellules cancéreuses expulsent des substances chimiques de telle sort qu’elle peuvent passer inaperçues, et donc ne pas être attaquées par les cellules T.

Le terme “vaccin” désigne dans ce cas plutôt injection d’agents stimulants. Ce n’est pas un vaccin au vrai sens du mot.

Cette étude faite à Stanford a bien montré que combiner deux substances chez la souris a permis de mobiliser les lymphocytes T contre les cellules cancéreuses, aussi bien les métastases. Ce traitement est très efficaces pour diverses tumeurs. En effet, 87 souris sur 90 ont été guéries.

Maintenant les chercheurs, vont évaluer l’injection humaine espérant que ça soit efficace.

Ronal Levy, l’auteur de l’étude et pionner de l’immunothérapie prévoit réunir environ 35 patients afin de tester le “vaccin” : les patients subiront tout d’abord une radiothérapie à faible dose et afin d’affaiblir les cellules résistantes et vaincre certaines cellules cancéreuses bien évidemment. Puis, il y aura deux cycles d’injection de ses immunostimulants.

L’expérimentation humaine, va nous guider exactement et répondre à la question suivante : quel est la dose efficace avec action antitumorale ?
Les effets secondaires de ces injections sont très minimes en comparaison avec la chimiothérapie. Dr Levy a bien précisé que les deux substances ont été testée à part, reste à vérifier la combinaison.

On espère toujours qu’avec l’expérimentation humaine on aura des résultats efficaces contre la tumeur et les métastases, il s’agit d’un vrai fléau mondial !

Source

Commentaires

Commentaires

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.