Nicolas Sarkozy estime qu’il va « peut-être être obligé de revenir »

Selon un indiscret paru ce dimanche dans Le Parisien, l’ancien président de la République se serait laissé aller à envisager à voix haute et devant témoin un retour en politique.

Il n’en a pas envie, mais vous comprenez peut-être sera-t-il obligé de se faire violence au nom du pays? Selon une information publiée ce dimanche par Le Parisien, Nicolas Sarkozy, plutôt discret depuis sa défaite il y a deux ans lors de la primaire à droite et qui ne parle publiquement de politique que pour dire qu’il en a fini avec elle, songe parfois à un retour.

« Je ne vais pas avoir le choix »

Il y a quelques semaines, avant même que les gilets jaunes ne bouleversent l’actualité politique, sociale et économique du pays, il s’est ouvert à un élu venu le visiter.

« Carla me dit: ‘Nicolas, j’espère que tu vas rester sage’. Mais vous avez vu la situation? Je ne vais pas avoir le choix, je vais peut-être être obligé de revenir… », lui a-t-il glissé.

A la fin de l’année 2017, déjà, il craignait une déflagration politique en France en raison de la politique d’Emmanuel Macron mais aussi de son attitude. « Il n’a pas d’emprise sur le pays. Il ne s’adresse qu’à la France qui gagne, pas à celle qui perd », avait-il dit en petit comité selon des propos rapportés alors, évoquant une société « extrêmement violente » où pouvait se produire une « éruption politique ».

 

Source : Bfmtv

Commentaires

Commentaires

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.
Inline
Inline