Il avoue avoir tabassé, violé et tué son beau-fils, en prison, 20 détenus se chargent de lui faire sa fête. Oh ce n’est pas beau !

La violence engendre toujours la violence ! Inadmissible comment peut-on être si ignoble avec un enfant, il a commis des crimes odieux sur son beau-fils, mais le destin s’est chargé de lui faire payer son acte d’une façon extrêmement cruelle.
Un tueur d’enfant a été violé, puis torturé en prison après avoir été accusé d’avoir battu, violé, et tué le fils de sa compagne, âgé d’un an et huit mois.

Plusieurs rapports de police relatent l’histoire du tueur d’enfant Daryell Dickson Meneses Xavier, un professeur d’arts martiaux qui s’était rendu aux autorités après avoir tué son beau-fils. Il a été défendu par un avocat.

Ce Brésilien vivait avec sa petite amie et son beau-fils.

Pour rappel, Alors que cette dernière avait laissé son fils seul avec lui, un incident grave est arrivé.

Xavier appelle sa petite amie pour l’avertir que le bébé est tombé par terre et fait une crise d’épilepsie. L’enfant a dû être hospitalisé à l’hôpital d’Anchieta, à Wansbeck. Malheureusement, il est mort deux jours après son hospitalisation…
Mais en examinant l’enfant, les médecins n’étaient pas convaincus que le petit garçon avait fait une chute. Les analyses ne correspondaient pas aux affirmations du jeune homme et le bébé présentait également une fissure anale.

La thèse d’une probable agression sexuelle fut étudiée, la mère ayant confirmé que son enfant n’a jamais souffert d’une grave constipation !
Finalement, c’est le professeur d’arts martiaux qui s’était lui-même rendu aux autorités en admettant qu’il avait tué son beau-fils, mais en niant avec véhémence l’avoir violé ! D’ailleurs, durant une conférence de presse, la police soutient que « puisque ce genre de blessures (les déchirures anales) aurait pu être provoqué par de la constipation, il n’est pas certain que l’enfant ait été victime d’abus sexuels. »

Elle ajoute également que « ses blessures proviennent d’un traumatisme violent, avec beaucoup de force que seule une personne avec une forte poigne et une connaissance des techniques d’arts martiaux (comme le fameux beau-père) aurait pu infliger. »

Daryell Dickson Meneses Xavier a été enfermé en prison en attendant son procès. Malheureusement pour lui, de nombreux prisonniers étaient choqués par ce qu’il avait fait et voulurent faire justice à leur façon !

Xavier a été sauvagement torturé, puis violé à plusieurs reprises par environ 20 prisonniers.

Ce Brésilien vivait avec sa petite amie et son beau-fils.

Selon la police, « Daryell Xavier a été violé par plus d’une vingtaine de prisonniers. Il avait des blessures sur tout le corps, dont les plus sérieuses se trouvaient au niveau de l’anus. » Ce sont les gardiens de prison qui l’ont sauvé la vie, il a failli y rester…

Mais lorsqu’on l’a remis en cellule, les prisonniers étaient toujours furieux contre lui. Ils ont alors arraché ses points de suture et l’ont à nouveau violé.

Regardez ces traces de sang sur le short du jeune homme, ce sont les preuves des souffrances inouies qu’il a subies en prison :

Un tueur d’enfant et pédophile qui se fait violer, c’est disons assez ironique ! Mais c’est pour ces prisonniers une manière d’appliquer la loi du Talion alors que la justice n’ait pas encore rendu son verdict. Et vous ? Pensez-vous qu’il a mérité tout cela ?

Source

Commentaires

Commentaires

Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.