Découvrez comment fonctionne la logique féminine !!

J’ai décidé de préparer une salade simple mais savoureuse pour faire plaisir à ma famille, d’autant qu’il me reste un peu de poulet que personne ne va manger. J’ai besoin de quelques pêches pour la salade. Je sors les fruits de la boîte mais il reste le sirop. Faut-il le boire ? Je n’en ai pas envie… Le jeter ? Cela me dérange un peu…

Je me souviens alors de la recette d’un gâteau pour lequel il faut justement du jus de pêche. Je fais le gâteau mais la recette indique qu’il ne faut mettre que les jaunes d’oeufs, donc il me reste les blancs. Je ne vais tout de même pas les jeter, si ? Je les mets au frigo, en me disant que je les jetterai plus tard.

Et puis j’ai une idée ! On peut faire des meringues avec les blancs. Facile, rapide et délicieux ! Pour les meringues, j’utilise des zestes de citron, et bien-sûr il me reste le citron pelé. Si je le laisse comme ça il va vite sécher. Que faire avec ce citron ?

Et bien une sauce pour la salade ! J’utilise un demi-oignon pour la salade et il me reste l’autre moitié, que faire avec ?

Pourquoi pas quelques spaghettis avec un peu de sauce et le reste de l’oignon ? Je trouve dans le congélateur un bocal de sauce tomate que j’ai faite moi-même, et j’en utilise la moitié. Que faire avec le reste ? Si je la jette c’est du gâchis, je me suis donné du mal cet été pour la faire… Et elle est très réussie. Mais sans conservateurs, elle ne va pas durer bien longtemps…

Je réfléchis et parviens à la conclusion que je pourrais faire une petite pizza pour les enfants, mais je me rends compte que je n’ai pas de farine. Je m’habille en deux minutes et je vais au supermaché. J’achète la farine et de la pâte toute faite (au cas où), des pommes de terre, du yaourt, du dentifrice, des chaussettes (elles sont en promo), des pantoufles (également en promo), du savon pour les mains. Sur le chemin du retour, je passe devant la banque et retire de l’argent ; à côté de la banque se trouve le cordonnier chez qui je récupère les chaussures que j’avais laissées il y a une semaine ; puis j’achète du pain pour faire des sandwiches aux enfants. Finalement j’arrive à la maison assez fatiguée et je prépare la pizza mais cette fois je ne fais pas attention à ce qu’il pourrait rester. Je m’effondre dans un fauteuil, j’ai mal au dos, aux jambes, et je ne sens plus mes mains.

Finalement j’aurais peut-être mieux fait de boire ce jus de pêche…

Source Auteure : Olga K

Commentaires

Commentaires

Tags:
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.