Voici ce que le gouvernement nous cache depuis des années: Les pépins de pommes et le cancer!!

  Une nouvelle recherche, suggère que les pépins de pommes peuvent probablement contenir un remède contre le cancer.

Bien qu’il soit vrai que ces graines contiennent du cyanure, la plupart des experts conviennent qu’il faudrait en consommer en quantité très importante pour pouvoir empoisonner une personne. Et même dans ce cas jamais un incident d’empoisonnement n’a été rapporté comme tel.

L’amygdaline, une vitamine bannie :

Interdit par la FDA dans les années 1980, mais prôné par certains praticiens de médecine alternative comme un traitement pour le cancer, la controverse sur la vitamine B17 fait rage. Une fois étiqueté et commercialisé comme une vitamine, son apparence a pratiquement disparu sans laisser de trace au sein de la communauté médicale traditionnelle.

La vitamine B17, également appelée amygdaline ou laetrile, est un nutriment glycoside lié à la prévention du cancer dans les pratiques de médecine alternative, et il ya des allégations anecdotiques qu’il ai réellement guéri du cancer. La vitamine B17 est dérivée de sources alimentaires naturelles et plus abondante dans les graines de plantes de la famille des prunines, comme les abricots et les pommes.

La vitamine B17 interagit avec d’autres antioxydants, y compris la vitamine A, la vitamine C et la vitamine E, ou avec les enzymes pancréatiques pour décomposer et éliminer les cellules nocives du corps. Cela le rend bénéfique pour le soutien de désintoxication, l’immunité et peut-être même diverses formes de prévention des maladies.

Ce composé bénéfique est libéré dans les tissus et les cibles du corps et détruit les cellules mutées. Bien qu’une recherche plus formelle soit encore nécessaire pour prouver l’efficacité de la vitamine B17, beaucoup de praticiens de médecine alternative utilisent la vitamine B17 pour augmenter l’immunité. Le cyanure est considéré comme le principal composant anticancéreux de la vitamine B17, mais il n’est pas encore pleinement démontré dans des cas clinique à ce jour.

Voici ce qu’on rapporte sur l’efficacité  de l’amygdaline depuis l’Australie :

apple-seeds

 

De nouvelles preuves anecdotiques en provenance d’Australie montrent que manger des graines d’abricots en grandes quantités (des dizaines quotidiennement et pendant des mois) peut aider à diminuer la taille des cellules tumorales d’un cancer.

L’amygdaline se compose de quatre molécules, deux glucoses, un cyanure et un benzaldyhide.

Voici ce qui se passe : Les cellules cancéreuses attirent les composés amygdaline, comme ils se nourrissent de glucose, mais les deux autres molécules, cyanure et benzaldyhide, finissent par tuer les cellules cancéreuses.

Manger des pépins diminuerait la taille d’une tumeur ?

Ainsi, les cellules cancéreuses attirent les composés amygdaline pour leur glucose, mais sont piégés quand ils métabolisent les composés qui libèrent le benzalldyhide et le cyanure. Le glucose est l’appât de sucre. Les cellules cancéreuses contiennent une enzyme qui ne se trouve pas dans les cellules saines : la bêta-glucosidase.

L’enzyme bêta-glucosidase « déverrouille » le composé amygdaline, libérant les toxines mortelles dans la cellule cancéreuse. Seules les cellules cancéreuses métabolisent l’amygdaline. Les cellules saines normales ne le font pas. La plupart des cellules non cancéreuses contiennent une autre enzyme, le rhodanèse. Les molécules de cyanure libres sont liées aux molécules de soufre par le rhodanèse, créant des cyanates inoffensifs qui sont éliminés dans l’urine.

Source: www.astucesnaturelles.net

Commentaires

Commentaires

Tags:
Copy Protected by Chetan's WP-Copyprotect.